Création 03/10/2023
14/11/2023

Genre Oxytropidoceras  Stieler, 1920

roissyanum
mirapelianum

Description. D'après Wright (1996), ce genre cosmopolite plus ou moins comprimé a des tours hauts et une carène siphonale élevée. Les côtes sont étroites et hautes, arrondies ou aplaties, avec ou sans tubercules. La carène peut apparaitre avant les côtes et les côtes peuvent s'effacer avec l'âge. La suture a en général une pente externe oblique sur la selle principale, ce qui donne un lobe ventral en forme de triangle pointe en bas. Espèce-type Ammonites roissyanus d'Orbigny, 1841. Genre existant dans tout l'Albien : Europe, Afrique (Afrique du Sud, Angola, Madagascar, Maroc), USA (Californie, Texas), Amérique Latine (Brésil, Colombie, Mexique, Pérou, Vénézuela), Pakistan.

Quelques sous-genres. Oxytropidoceras sensu stricto a des tours comprimés plus ou moins élevés. Ses côtes sans tubercules sont fines à fortes, hautes et étroites à plates, souvent bifurquées. Albien inférieur et moyen. Distribution comme le genre, sauf Californie, Maroc et Mexique. Mirapelia Cooper, 1982, est un peu comprimé, avec des côtes également non tuberculées, fortes à plutôt fines, moins souvent bifurquées, nettement aplaties et élargies sur les épaules ventrales. Albien moyen : Angleterre, France, Angola, Madagascar, Californie, Texas, Colombie, Pérou, Brésil. Venezoliceras Spath, 1925, a une section rectangulaire comprimée, avec des côtes portant une bulle ou un clavus ventrolatéral. Albien moyen et supérieur : Europe, Maroc, Afrique du Sud, Madagascar, Texas, Mexique, Venezuela.

Quelques espèces. O. (Oxytropidoceras) roissyanum (d'Orbigny, 1841, figure du haut) a une section lancéolée à carène haute. Ses côtes sigmoïdes sont très projetées vers l'avant en haut des flancs et beaucoup bifurquent au bord ombilical. O. (O.) alticarinatum (Spath, 1922) a moins de côtes (25 par tour), moins souvent bifurquées. Sa section ressemble à une goutte d'eau, avec une carène très élevée. O. (O.) cantianum Spath, 1931, a des côtes nombreuses (70 par tour), un peu biconcaves, à crête aplatie. O. (Mirapelia) mirapelianum (d'Orbigny, 1850) a des côtes non divisées, moins flexueuses, qui s'aplatissent et s'élargissent en haut des flancs, avec une pente avant plus forte qu'à l'arrière (cliché du bas, coll. Prins n° 130). Il existe aussi plusieurs espèces en Amérique du Sud ; voir Knechtel (1947), Benavides-Cáceres (1956) et Robert (2002).

Remarques. Genre rare dans l'Aube, signalé depuis la zone à steinmanni jusqu'à la base de la zone à intermedius (Amédro et al., 2014).



Oxytropidoceras (3) (Oxytropidoceras) roissyanum (Mirapelia) douglasi (Mirapelia) mirapelianum