Création 11/11/2023

Genre Neodeshayesites  Casey, 1964

neodeshayesites columbianus
neodeshayesites-biplicatus

Description. Selon Bogdanova & Hoedemaeker (2004), ammonites discoïdes à section elliptique plus ou moins comprimée. Le ventre peut être aplati chez le jeune. L'ouverture de l'ombilic et l'involution varient beaucoup selon les espèces : O/D = 18–36% et R/h = 33–80%. À grand diamètre le ventre est toujours arrondi et l'ombilic tend à s'ouvrir. Les côtes denses ou distantes, proverses et sigmoïdes, incluent des primaires et des intermédiaires. Les primaires naissent à la suture ombilicale et sont généralement simples, parfois bifurquées. Elles portent des bulles ombilicales chez certaines espèces. Les intermédiaires, plus courtes, s'intercalent entre les primaires ou s'en détachent. Il existe 3 stades de croissance : 1) des premiers tours à côtes interrompues sur le ventre; 2) des côtes surélevées sur les épaules ventrolatérales et traversant le ventre en ligne droite; 3) des côtes perdant ces surélévations et traversant le ventre avec un sinus convexe modéré. Espèce-type Deshayesites stutzeri Riedel, 1938. Aptien (?) du Venezuela, Aptien supérieur-Albien inférieur de Colombie. Albien inférieur du Texas et du Pérou. Voir Robert et al. (2002) et Robert & Bulot (2005) pour le Pérou.

Quelques espèces. Bogdanova & Hoedemaeker (2004) décrivent 14 espèces en deux groupes principaux. Le premier groupe montre tardivement des bifurcations de côtes et d'éventuelles bulles ombilicales, au stade 3. Il inclut par exemple Neodeshayesites columbianus (Riedel, 1938), l'espèce la plus fréquente en Colombie. Cette espèce a un ventre de plus en plus étroit avec l'âge et des côtes fines qui se redressent à mi-flanc avec un pli quasi-anguleux (cliché du haut). N. biplicatus Bogdanova & Hoedemaeker, 2004, affiche des tours augmentant vite en hauteur et des côtes très denses (cliché du bas). Dans le second groupe, les côtes traversent le ventre plus tôt et sans former de surélévations ventrolatérales. Au stade 3, elles sont coupées par une bande siphonale lisse. Un bon exemple est N. stutzeri (Riedel, 1938), qui présente un ventre large et une majorité de côtes bifurquées, avec des espaces assez étroits sur le ventre. N. tuberculatus Bogdanova & Hoedemaeker, 2004, est caractérisé par des côtes à bulles ombilicales nettes.

Remarques. Les espèces de ce genre étaient rangées auparavant dans les Deshayesites, Hypacanthoplites ou Parahoplites. Etayo-Serna (1981) écrit que le genre est exclusivement albien : les spécimens soit-disant aptiens viendraient de couches mal datées. Pourtant, certaines espèces figurées par Bogdanova & Hoedemaeker (2004) existent à la fois dans l'Aptien supérieur de Villa de Leyva et dans l'Albien inférieur d'Apulo (Colombie), comme N. albertoalvarezi Etayo-Serna, 1979. Curieusement, les lignes de sutures n'ont pas été étudiées : les exemplaires connus viennent en majorité de roches qui ne les ont pas conservées, comme des calcaires noirs bitumineux.



Neodeshayesites (1) stutzeri