Création 27/05/2023
Maj 02/06/2023

Genre Anahoplites Hyatt, 1900

planus profil
daviesi profil

Description. Genre involute à modérément évolute, comprimé, avec des flancs un peu convexes et un ventre aplati ou un peu concave. Les côtes réduites parfois à de simples stries partent de faibles bulles ombilicales allongées, pour se terminer en tubercules ventrolatéraux fins et denses, alternes de part et d'autre de la ligne siphonale. Les sutures très imbriquées ont un 1er lobe latéral (L) large et peu élevé, avec deux pointes à la base et trois branches terminales. Le lobe ventral a tendance à se décaler du plan de symétrie de la coquille chez les formes tardives. Espèce-type Ammonites splendens J. Sowerby, 1815. Albien moyen et supérieur d'Europe et de Transcaspie.

Principales espèces. Comme pour les Hoplites, Spath a décrit moultes espèces (10) où on voit mal les différences dans les descriptions et les clichés. Owen en a rajouté deux en 1971. Amédro (1992) et Amédro et al. ont fait le ménage en les regroupant en trois espèces principales qui suivent. Il existe aussi des formes intermédiaires comme A. daviesi Spath, 1925 (cliché du bas). Quelques autres espèces tardives font transition vers les Dimorphoplites et Euhoplites.

Anahoplites intermedius Spath, 1925. Cette forme un peu évolute (O/D = 0,25-0,30) a des côtes bifides nettes ressemblant à celles de Hoplites (H.) dentatus mais un ventre plat. Elle définit la zone d'ammonite qui suit celle à dentatus (Albien moyen). Les espèces suivantes sont considérées comme des variants. A. mantelli Spath, 1923, a des côtes plus fines et denses, A. evolutus Spath, 1925, a un ombilic plus large (O/D = 0,32), et A. praecox est plus robuste. Elles sont limitées à la zone à intermedius.

Anahoplites osmingtonensis Owen, 1971. Cette espèce également un peu évolute (O/D = 0,27-0,33) se rencontre dans la même zone. Elle est presque lisse en dehors des petits tubercules ombilicaux et ventrolatéraux. L'ombilic peut devenir excentrique ou s'ouvrir progressivement. Avec la croissance, le ventre devient un peu concave. Les tours adultes perdent toute ornementation et prennent un ventre arrondi. A. grimsdalei Owen, 1971, qui a une costulation légère, est ramené au rang de variant.

Anahoplites planus (Mantell, 1822). Cette ammonite (cliché du haut) est aussi presque lisse, mais elle est involute (O/D = 0,14-0,22), et sa section est plus haute et comprimée. Il s'agit de la seule espèce de longue durée, puisque qu'on la rencontre de la zone à intermedius (Albien moyen) à celle à pricei (Albien supérieur). Sur Internet on voit des A. osmingtonensis et grimsdalei confondus avec A.planus, alors que leur ombilic est nettement plus large.



Anahoplites (6) aff. daviesi grimsdalei intermedius osmingtonensis planus splendens